Ibasu le petit Voyageur

Pedras Negras et chutes de Calandula

13:57, 22/01/2010, Pedras Negras .. Publié dans Angola .. 0 commentaires .. Lien
Mots clefs :

Cela ne fait à peine que deux jours que je suis de retour à Luanda et un week-end se prépare déjà. Malgré le fait que le gouvernement ait annulé le lundi qui devait être une journée de tolérance, ce qui nous aurait fait 3 jours pour voyager, nous partons quand même pour l’Est. Départ prévu à 6h ! Vue la soirée du vendredi pour certains et le réveil difficile, nous arrivons finalement à décoller sur les coups de 7 heures.

 

La route est quasiment refaite tout le long. C’est un régal. Le convoi des trois Tucson avance ! Vers 12h30 nous apercevons enfin les « Pedras Negras ».

Ces blocs qui surgissent de nulle part au milieu de la plaine sont fantastiques. Je comprends pourquoi ce site était stratégique pendant la guerre civile. La route devient sinueuse sur un ou deux kilomètres au milieu du granit et nous arrivons dans le minuscule village « touristique » de Pungo Andango. Après nous être signalés aux autorités locales, nous montons sur un des rochers avec tout notre barda… De nombreuses glacières, les sacs, les tentes et encore les glacières…

La vue depuis ce point est très belle, on ne se lasse pas de s’asseoir et simplement regarder. Nous trouvons une minuscule cabane qui nous servira à tout pendant cette journée. L’après midi est mitigée, un gros orage nous oblige à nous abriter dans notre nouvelle « maison », 9 personnes et toutes les affaires… L’espace y est compté, surtout que, le vent tournant sans cesse, il faut bouger les affaires pour ne pas qu’elles se mouillent. Heureusement que le proverbe « après la pluie vient le beau temps » est parfois vrai et nous profitons d’un coucher de soleil fort agréable avec ce paysage détrempé par l’orage de l’après midi.

La soirée commence. Tous sérés dans la cabane, il fait froid (15° je pense et pas mal de vent…). Une visite inattendue de deux policiers nous interrompt, il est environ 19h et ils nous annoncent que nous ne pouvons camper ici et qu’il faut descendre toutes nos affaires. Impossible de les faire changer d’avis. PAV, Pedro et moi allons voir le commandant du village au poste de police pour essayer de négocier… Il ne veut rien entendre et ses arguments sont irréfutables. Après 30mn de palabre, nous nous résignons à aller annoncer la mauvaise nouvelle au groupe. En montant dans la voiture, le comandant Sebastiano tape à la vitre et nous dit que finalement on pouvait rester pour la nuit. Allez comprendre… Nous remontons vers le camp.

Pendant que PAV et Jeremy s’occupe du barbecue et les autres de continuer à vider les glacières, j’en profite pour m’éclipser. La demie lune me permet de voir assez bien les reliefs. Il est tellement rare de pouvoir profiter de tels moments de solitude pour se retrouver vraiment avec soi même que je ne peux m’empêcher de m’allonger loin de tout et profiter du paysage et des étoiles et ne rien entendre d’autre que les bruits de la nature. Au bout d’une bonne heure très pensive, Pedro m’appelle au loin, le dîner est prêt. Nous mangeons tranquillement et commençons notre nuit en chansons. Les deux tiers du groupe vont se coucher vers 23h. Réveillés vers 1h par les 3 derniers arrivant aux tentes, on se rend compte qu’ils nous ont sauvés de biches féroces, de moustiques et tout autre sorte de prédateur de la nuit. Après un magnifique sketch de près d’une heure, tout le monde dort enfin.

Réveil matin vers 6h, la nuit fut courte, c’est dur. Heureusement que le lever de soleil est là. C’est splendide… 30mn de bonheur vite passées. Le brouillard recouvre tout le site et nous ne voyons plus qu’à 50 mètres. Nous prenons un pseudo petit déjeuner et remballons tout notre bazard. Départ à 8h. Nous prenons une piste d’une 30ène de kilomètres pour profiter au maximum de l’endroit. La brume recouvrant les sommets, la sensation est assez mystique.

Encore 150km de route et nous arrivons vers les fameuses chutes de Calandula, nous les apercevons de loin, elles ont l’air plutôt grandes. Nous arrêtons les voitures à coté du mirador et ça n’est pas « plutôt grand » mais vraiment impressionnant. Une pause à l’ombre des arbres suivie d’un pique nique champagne et nous voilà repartis vers Luanda, l’Angola joue contre la Ghana pour la coupe d’Afrique des nations et certains veulent absolument le voir. Nous avalons les kilomètres en nous relayant au volant avec PAV. Arrivée à Luanda vers 17h30 je crois. Encore une fin de semaine bien remplie. La soirée va être courte. Ça m’aura mis un peu de baume au cœur pour mon retour en Angola.

 


Ajouter un commentaire

{ Page précédente } { Page 3 sur 29 } { Page suivante }
Accueil

Album photos
Intégralité de mes photos

Mon itinéraire
Livre d'or
Archives

La carte des lieux visités



Rubriques

Angola
Argenine 2009

Derniers articles

Lobito et Benguela. Le calme par excellence.
Fin de semaine intense dans les plantations de café de CABUTA
Pedras Negras et chutes de Calandula
Trois jours de voyage, découverte de la beauté de l'Angola (Ebo, Wako Kungo, Gabela, Porto Amboim)
Kissama (Quiçama), Parc national
Muxima, lieu de ferveur chrétienne en Angola.
Buenos aires et le Tango 2
Buenos aires et le théatre
Buenos aires et le Tango
Jour 23 Uruguay
Jour 22 Dernière journée au Brésil
Jour 21 Le Brésil
Jour 20 Journée spirituelle et naturelle
Jour 19 Direction le Nord!
Jour 15 Fini la Patagonie
Jour 14 Les baleines
Jour 13 Route 3
Jour 12 Magellan
Jour 11 Ushuaia
Jour 10 Ushuaia

Sites favoris

Unitere


Newsletter

Saisissez votre adresse email